Non classé

Malaise dans le lien social

Malaise dans le lien social

 

Je vais commencer mon écrit par une citation d’un maître philosophe Jiddu Khrisnamurti qui reste pour moi un grand visionnaire : il a dit en des termes très clairs : «  ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être adapté à une société malade » .

Notre société est malade elle souffre , et nous souffrons avec elle , comme chaque société dans le monde elle a connu des mutations et des transitions qui ont bousculé les rapports entre les gens .

Je ne vais pas écrire un énième pamphlet accusateur ni un éniéme cri de colére mes collégues chroniqueurs ont déjà bien abordé la question en parlant de complexe de paradoxe de contradictions .

 

Aujourdhui je voudrais parler du lien social : pourquoi est on passé d’une sociéte du collectif où l’ entraide et la solidarité existaient à une société d’égoistes notoires et d’individualistes opportunistes ?

Qu’est ce qui s’est passé pour que l’ amour , l’amitié soit vendu au plus offrant ? Pourquoi la manipulation est elle devenue un outil de communication normatif ? Pourquoi la recherche de pouvoir et d’ascendant sur autrui est il devenu un moyen de marchandage des relations sociales ?

Loin d’être quelqu ‘ un de conservateur je m’ interroge sur les pertes de valeurs de cette société qui se disait acceuillante ?

 

Comment s’adapter à ces modes de communication quand on a été èlevé dans l ‘ intégrité le partage et l’ honnêteté tant intellectuelle qu’ affective ?

 

Le malaise s’ installe de plus en plus , les relations humaines perdent de leur beauté de leur chaleur de leur aspect universel , elles deviennent sans goût schématisées le pire c’est qu ‘ il n’ ya pas plus de plaisir à être avec autrui . Observons à la loupe le quotidien autour de nous y a til une personne que nous voyons sauter de joie à l’idée de voir une autre personne comme gene kelly dans la chanson singing in the rain ? Moi je ne vois autour de moi que mines défraichies regards terreux , ces mêmes personnes qui sont là pour prendre un café le soir aprés le boulot ne le font que parce qu’ elles ne veulent pas rentrer chez elle ou le vide et la solitude les guettent .

 

Est ce cela que nous voulons léguer à notre enfants ? Une société gangrenée avec des valeurs de compétitivité d’ opportunisme morbide ? Le constat est fait à nous de nous mobiliser pour faire cohabiter es forces vives présentes à l ‘intérieur de nous et de chacun de nous pour pouvoir donner à cette société qui nous donne des racines et des ailes une autre chance de s’épanouir différement , le changement est possible , à nous de le susciter en décidant de communiquer de maniére honnête et claire de ne pas vouloir profiter de l’autre mais de construire avec lui et de ne voir que le meilleur en chacun de nous .

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Eethan628 |
Artnudemale |
Achat de viagra, Vente viag... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Caa20132014
| MES ENVIES DE DIRE... Blues...
| nos zik