Non classé

Médiation artistique et image du corps

I. Définition du schéma corporel et son rapport avec la créativité Le schéma corporel spécifie l’individu en tant que représentant de l’espèce. En principe, le schéma corporel est le même pour tous. C’est notre vivre au contact du monde physique. Il est le vécu du corps actuel dans l’espace. C’est lui qui sera l’interprète de l’image du corps.   2. L’image du corps est propre à chacun.

Elle est liée au sujet et à son histoire. S’élaborant dès les temps premiers de l’existence, elle est la synthèse vivante de ses expériences émotionnelles. Elle se structure par la communication entre les sujets et se réfère donc à un imaginaire intersubjectif marqué d’emblée chez l’humain par la dimension symbolique. Elle est vivante, camouflable ou actualisable dans la relation ici et maintenant par toute expression langagière, dessin, modelage etc.

« L’image du corps est l’incarnation symbolique inconsciente du sujet désirant. »

3. Les liens entre schéma corporel et image du corps peuvent être perturbés. Un schéma corporel sain peut aller de pair avec une image du corps perturbée. Comme l’un et l’autre sont reliés, cette situation entraîne une discordance empêchant le sujet de se servir de façon saine de son schéma corporel. II. Art thérapie en lien avec la créativité de l’ individu Des sens du corps aux sens des choses, il existe des liens à dénouer, à fabriquer, à inventer, qui participent du sentiment de cohérence de l’individu.

Un processus d’expression centré sur la personne, mettant en jeu le corps, la sensation, l’acte créatif, la parole, et faisant appel à une grande diversité d’outils tels que : peinture, dessin, collage, écriture, modelage, corps en mouvement, photographie, travail de la voix, travail dans la nature, mais aussi jardinage, cuisine, etc. Permettre à la personne : de revenir sur son histoire afin de la rendre consciente, l’admettre, la dépasser. d’explorer ses potentiels en termes de corporéité et de créativité. Une grande part est accordée à la connaissance et à la conscience du corps.

Ce corps, tant de fois « pris en mains » par d’autres, se doit d’être perçu et vécu depuis sa propre densité, souvent niée au profit de l’image du corps et de l’agitation mentale et intellectuelle. de prendre sa place par une parole pleine, la plus subjective qui soit. de mettre en cohérence le corps – le psychisme – l’esprit, constitutifs de la structure de l’être humain.

Relier le corps et la tête, l’action et l’intention, la sensibilité et la raison, le rond et le carré, aux fins de les rendre complémentaires au quotidien. L’Art-thérapie au service de L’Education thérapeutique •Découvrir d’autres moyens d’expression

•Etre actif dans l’apprentissage •Favoriser l’expérience : processus créatif •Apprendre par l’expérience •Utiliser les métaphores pour communiquer •Etablir des liens entre l’expérience créative et la pratique ou le quotidien L’art-thérapie est une pratique de soins par les médiations artistiques (danse, théâtre, arts plastiques et visuels, marionnettes, etc).

Cette méthode utilise l’expérience artistique comme moyen d’expression et offre des voies de communication autres que la parole. Par cette approche, la personne malade a l’occasion de percevoir et de communiquer différemment son vécu. L’art-thérapie traite les difficultés d’ordre psychologique, physiologique et/ou relationnel en impliquant le patient dans un travail de mise en forme de son vécu.

Ce travail implique le corps à travers l’action créatrice et les sensations qui s’y engagent, ainsi que les émotions et la pensée : il s’agit donc de solliciter la capacité à faire des liens entre la production artistique, les émotions ressenties et les pensées correspondantes, et de développer la capacité à communiquer ces éléments. Ce processus amène non seulement la personne à s’exprimer, mais il lui permet également d’accéder à une compréhension plus élargie de sa personnalité et à la possibilité de renouer, par le biais de la création, un rapport vivant à elle-même.

L’attention du thérapeute ne se porte pas sur la valeur esthétique du travail artistique mais sur le processus thérapeutique, c’est-à-dire l’implication du patient dans son travail, sa perception du travail lui-même et la possibilité de partager cette expérience Cet atelier a pour visée est l’exploitation du potentiel artistique dans une visée thérapeutique et humanitaire. L’art-thérapeute sait exploiter les bienfaits de l’art, ses effets relationnels et son pouvoir expressif notamment. L’art-thérapie peut aider des personnes qui ont des difficultés à s’exprimer et à communiquer. Dans la pratique d’une activité artistique, on met en place une suite de mécanismes, on observe, on écoute, on réfléchit, on éprouve l’envie de faire, on exprime un style, on communique des idées, sa personnalité, ses goûts. Tout cela est donc exploitable pour amener une personne à atteindre l’objectif thérapeutique défini au préalable (diminuer de l’anxiété, améliorer l’estime de soi, se projeter vers l’avenir…).

Le principe de l’art-thérapie est de décomposer l’ensemble des mécanismes (psychiques, physiques et sociaux) en jeu dans l’activité artistique afin de les utiliser pour le soin de la personne ou l’aide sociale avec l’objectif d’améliorer la qualité de vie par la compréhension du soi. L’art-thérapeute envisage le patient dans une globalité, sur les plans physiques, psychiques et sociaux. Il n’interprète pas l’œuvre mais travaille la charge symbolique des actes du patient. L’art-thérapeute travaille le plus souvent avec une équipe pluridisciplinaire en élaborant un protocole thérapeutique adapté à chaque patient, en fonction des objectifs fixés. Selon certains art-thérapeutes, la notion même de patient est contestable, en art-thérapie, dans la mesure où c’est l’être humain derrière le patient qu’il faut considérer afin de lui donner toutes les chances d’évoluer.

L’art-thérapeute croit aux effets intrinsèques de l’art et du potentiel de l’activité artistique. Sa connaissance de l’activité artistique et de la pathologie du patient lui permet d’adapter son activité. Le choix de la technique artistique se fait principalement par le thérapeute lui même, en fonction de la sensibilité et des besoins du patient. L’art-thérapeute accompagne le patient dans le cheminement artistique, de la contemplation d’œuvres d’art, à la pratique, dans le plaisir d’une activité qui n’est pas à but seulement esthétique. Les indications en Art-thérapie sont les troubles de l’expression, de la communication et de la relation.

L’art-thérapie peut bénéficier à des patients souffrant psychiquement, physiquement, affectés de lésions cérébrales, d’un handicap moteur, exclus sociaux, atteint de troubles de la communication de l’expression et/ou de la relation… L’art-thérapeute peut donc intervenir dans diverses structures : hôpitaux, hôpitaux psychiatriques, soins palliatifs, centres de rééducation fonctionnelle et neurologique, foyers de l’enfance, centres de psychothérapie, prisons, associations d’aide à la réinsertion, etc.

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Eethan628 |
Artnudemale |
Achat de viagra, Vente viag... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Caa20132014
| MES ENVIES DE DIRE... Blues...
| nos zik