Non classé

médiation artistique

Médiation artistique et psychothérapie :

Mon premier contact avec la médiation artistique était quand j’ ai commencé mes ateliers de peinture à l’ antenne psychiatrique de l’ hôpital Bouafi Moulay el Hassan après avoir eu mon diplôme de psychologue , en effet stagiaire de cette antenne psychiatrique durant mes études j’y ai trouvé le terrain idéal pour ouvrir un espace de vie concentré autour de la création artistique et permettant aux adultes hospitalisés de peindre , de jouer avec les couleurs de nous communiquer à travers un outil artistique leurs ressentis leurs émotions leurs angoisses .

Les ateliers se structuraient de la manière suivante ; ayant d’abord commencé à l’intérieur du service fermé, ces ateliers se sont poursuivis par la suite à l’extérieur du service dans une salle donnée avec l’accord du médecin chef que je remercie d’ici.

Une salle a été ouverte décorée et aménagée pour que deux fois par semaine les patients hospitalisés en psychiatrie service homme et service femmes à l’hôpital El Bouafi Moulay el Hassan puissent accéder librement et sans contraintes à cet atelier crée pour leur permettre de s’exprimer de créer en compagnie d’autres patients surtout de communiquer verbalement et non verbalement sur leurs douleurs leurs joies et l’ensemble de leurs émotions. Cet atelier s’est poursuivi durant la période de deux ans et a permis l’ouverture d’un lieu de vie créatif à l’intérieur d’une structure psychiatrique.

Depuis l’expérience se poursuit sans mon intervention mais l’idée était lancée et la médiation artistique est devenue avec le temps un outil de travail que j’ ai beaucoup utilisé lors de ma pratique clinique libérale avec des enfants et des adultes en consultation que ça soit dans la cadre de la peinture ou de la danse comme outil intermédiaire entre le corps et l’esprit .

Qu’est ce que la médiation artistique ?

Les médiations artistiques désignent l’utilisation de la création ou de l’expression artistique dans un objectif autre qu’esthétique. Dans la médiation, le médium, la discipline artistique (peinture, terre, danse, théâtre…) est utilisé dans un objectif thérapeutique, relationnel, de lien social .

le recours aux médiations artistiques en psychothérapie psychanalytique apparaît souvent comme une voie nouvelle de thérapie, Cette introduction de médiations thérapeutiques non verbales, qui relèvent d’un ancrage corporel, apparaît paradoxale dans le cadre de la psychothérapie psychanalytique issue de la cure analytique telle qu’elle a été conçue par Freud, c’est-à-dire fondée sur le verbal. C’est le constat de l’impossibilité de travailler exclusivement à partir du registre verbal qui a motivé l’appel aux médiations artistiques au sein de la thérapie analytique des enfants et des psychotiques.

L’influence thérapeutique de l’art semble reconnue depuis l’aube des temps .

 On peut ainsi différencier les ateliers thérapeutiques à médiation de ce qu’on pourrait désigner comme ateliers à création, dans lesquels il ne s’agit pas d’exploiter la dimension du transfert ni de mettre l’accent sur la verbalisation ; ces ateliers à création se présentent donc souvent comme ouverts ;, et certains donnent lieu à des expositions de productions.

 

Par ailleurs le travail thérapeutique à l’aide de médiations s’effectue à partir de la mise en jeu du registre sensori-moteur, c’est-à-dire à partir de l’implication du corps et de la sensorialité. L’exploitation des médiations artistiques à des fins thérapeutiques engage donc dans la voie d’expériences sensori-affectivo-motrices et sert de support à la reviviscence de vécus corporels qui n’ont pas été symbolisés. D’autre part, le recours à la médiation thérapeutique ne saurait se concevoir sans passage par la verbalisation .

Le recours aux médiations thérapeutiques artistiques permet notamment d’engager un travail thérapeutique avec des patients en deçà des processus de symbolisation secondaires vectorisés par les mots, comme les patients psychotiques et de figurer des expériences sensori-affectivo-motrices non symbolisées. Il s’agit d’activer les processus de passage du registre perceptif au figurable, tout en conservant une place privilégiée à la verbalisation, indispensable à une utilisation thérapeutique des arts susceptible de s’inscrire dans le champ de la psychothérapie psychanalytique.

On parle de « médiation thérapeutique » ou de « thérapie médiatisée » utilisant les médiations artistiques lorsque ces médiations sont utilisées dans une visée thérapeutique. On parle aussi d’ »art-thérapie ».

Cette utilisation est faite par des professionnels du soin psychique : art-thérapeutes, psychologues, infirmiers, psychomotriciens, ergothérapeutes.

Le public auquel s’adresse en général l’art-thérapie est un public en difficulté psychique ou en recherche de développement personnel. Parmi le premier, on peut citer les personnes âgées atteintes de pathologies type Alzheimer ou de toutes difficultés liées au vieillissement, les personnes souffrant d’un handicap mental ou psychique (autisme, trisomie…), les personnes atteintes de maladies mentales (schizophrénie, etc.) ou de difficultés psychiques passagères plus ou moins longues (dépression, deuil…). L’art-thérapie peut s’adresser à des personnes de tous âges (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) et doit s’adapter à ces différents publics

L’art-thérapeute envisage le patient dans une globalité, sur les plans physiques, psychiques et sociaux. Il n’interprète pas l’œuvre mais travaille la charge symbolique des actes du patient. Le thérapeute travaille le plus souvent avec une équipe pluridisciplinaire en élaborant un protocole thérapeutique adapté à chaque patient, en fonction des objectifs fixés. Selon certains art-thérapeutes, la notion même de patient est contestable, en art-thérapie, dans la mesure où c’est l’être humain derrière le patient qu’il faut considérer afin de lui donner toutes les chances d’évoluer.

La médiation artistique peut être utilisée en prise en charge individuelle ou de groupe, on parle alors notamment d’ateliers à médiation artistique.

Prise en charge individuelle

Il s’agit d’une prise en charge auprès d’une seule personne à la fois, à laquelle l’art-thérapeute propose des séances individuelles. Celles-ci n’ont pas certaines avantages que les groupes thérapeutiques proposent mais permettent plus d’intimité et de confidentialité entre le thérapeute et la personne qui bénéficie de la prise en charge. La prise en charge individuelle permet à la personne suivie de s’exprimer sur des sujets qu’elle n’aurait pas forcément abordé en groupe.

Prise en charge groupale 

Les ateliers à médiation artistique, où se pratiquent l’art-thérapie en groupes thérapeutiques, s’inscrivent généralement dans un cadre bien précis, destiné à être rassurant et contenant pour ses participants, facilitant leur inscription celui-ci.

Ces ateliers se déroulent généralement le même jour (Par exemple tous les jeudis), aux mêmes horaires, dans la même salle, afin de permettre aux personnes y participant d’en repérer et intégrer le cadre. Les animateurs (psychologue, art-thérapeute, infirmier, éducateur, etc.) sont toujours les mêmes (parfois en coanimation) afin là aussi d’aider les participants à en intégrer le cadre.

La peinture

La peinture est fréquemment utilisée en art-thérapie. Elle fait l’objet de consignes libres ou avec contraintes. Les productions ainsi créées font parfois l’objet d’expositions .

L’argile

L’argile est également utilisé en art-thérapie pour ses propriétés sensorielles ainsi que pour sa capacité à faciliter l’expression des aspects archaïques de la psyché

La pâte à modeler

La pâte à modeler est le médium comme celui ayant le plus les propriétés du médium malléable tel que théorisé par celui-ci.

Le collage

Le collage est une médiation utilisant la plupart du temps des journaux disposés sur une table dans lesquels les participants peuvent découper des éléments qui les interpellent et qu’ils vont ensuite coller sur une feuille prévue à cet effet. En résulte une composition qui fait miroir à l’état psychique de la personne l’ayant créée. On peut aussi utiliser des mots découpés dans des journaux.

La danse

La danse thérapie est une forme de thérapie sociale allant du dela du simple défoulement , le but est de réveiller l’énergie de redonner le plaisir de la danse d’inviter à la convivialité en insufflant de la gaieté et de la joie , l’objectif n’est pas d’ instaurer un climat de performances mais de permettre au corps de s’exprimer en toute liberté .

Le théâtre

Dans la perspective de l’art-thérapie, jouer n’est pas qu’un jeu, c’est aussi une manière de faire apparaître « qui je suis », « ce que je peux faire », « ce que je peux être ». Par les subtils déplacements qu’elle permet, et quelle que soit sa forme, classique, moderne ou d’avant-garde, l’expression théâtrale pourrait être le support de nos non-dits, de notre force de création. Des mécanismes subtils permettraient à la fois la libération des « énergies » trop longtemps contenues et leur valorisation dans un ici et un maintenant.

Un exemple de thérapie par l’expression théâtrale est le psychodrame dont le but même est de réussir à mettre en scène, et donc en acte, des affects souvent douloureux et parfois inacceptables par la société et/ou par soi même. L’art-thérapie consiste en un accompagnement de ces créations dans un parcours symbolique au service du développement de la personne vers un aller-mieux et un être davantage.

 

En conclusion la médiation artistique est un champs de l’investigation de la psychée humaine qui permet l’expression des émotions et ressentis à travers un outil artistique créateur et créatif qui permet un mieux être et une amélioration de l’état d’ une personne ou d ‘ un groupe de personne .

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Eethan628 |
Artnudemale |
Achat de viagra, Vente viag... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Caa20132014
| MES ENVIES DE DIRE... Blues...
| nos zik